CAMPAGNE DE COTISATION POUR L’ANNEE 2022



  Samedi 27 novembre, réunion salle Bercker des jardiniers du terrain P. Dewavrin 

Marina et Pascale ont organisé une soirée repas pour les jardiniers dans la salle Bercker. Bonne ambiance, très belle soirée, un grand remercîment à la mairie de Mouvaux et aux organisateurs de la soirée.

 A l’année prochaine


Malgré les conditions météorologique médiocre de cet été, voici deux productions réalisées par une jardinière avec les graines de l’association


Depuis le début de la semaine, les accès du jardin de la rue des Martyrs sont fermés par des chaînes. Tomates et légumes risquent d’être récoltés par des pelleteuses.

Christian Vincent Et Florence Moreau 03/09/2021 NORD ECLAIR TOURCOING

 

Un avis d’huissier est apposé sur les entrées du terrain de la rue des Martyrs où l’on peut lire : « Procédure d’expulsion, défense de pénétrer dans les lieux sans autorisation de l’huissier de justice en charge du dossier sous peine de poursuites judiciaires. » Il s’agit probablement d’un des derniers épisodes de la série qui oppose la fédération nationale des jardins familiaux, l’association des jardins familiaux de Tourcoing et l’association des jardiniers de Tourcoing (qui occupent le terrain avec sa cinquantaine de parcelles).

Anticiper l’expulsion

Visiblement, certains jardiniers ont anticipé cette expulsion puisque de nombreuses parcelles semblent à l’abandon depuis des semaines. Sur d’autres, on constate que les plants de tomates, de haricots, de courgettes, etc. attendent qu’on les récolte. Un peu triste pour ces passionnés des jardins, pour qui c’est une source alimentaire non négligeable.

 

L’annonce de l’expulsion avait été faite début août et les jardiniers avaient eu un délai pour vider les lieux au 30 août. Seulement les légumes ne peuvent pas accélérer leur croissance, même devant un huissier. Fabien Quique, du jardin des Martyrs, en guerre contre les jardiniers officiels, demande, assez légitimement, que les jardiniers puissent au moins récolter ce qui peut l’être jusqu’octobre. Les travaux qui ont été maintes fois reportés pourraient patienter un peu plus, même si le permis de construire arrive à échéance le 17 septembre. Restera la question sans réponse du matériel entreposé sur le terrain…

                  Les jardiniers de la rue des Martyrs sont sous le coup d'une expulsion. Photo : Thierry THOREL - VDNPQR

Une dernière récolte ?

De nombreux jardiniers qui étaient installés sur le terrain de la rue des Martyrs se sont déjà rapprochés d’autres terrains gérés par l’association des jardins familiaux à Tourcoing. « La consigne passée est de ne pas éconduire ces demandeurs, d’enregistrer les demandes, mais c’est aussi à la fédération d’assumer ses responsabilités. » Jean-Jacques Marissal, président de l’association des jardins familiaux de Tourcoing, exprime une compassion pour la majorité des jardiniers de la rue des Martyrs. « Ces malheureux sont les victimes collatérales d’une situation dont ils ne sont pas responsables. Ils louent de toute bonne foi et se retrouvent sous le coup d’un arrêt d’expulsion. (…) On ne leur laisse pas le temps de récupérer leurs plantations, c’est exagéré et je trouve la méthode de la fédération nationale un peu cavalière. » Des procédures judiciaires sont toujours en cours entre Tourcoing et Paris (la fédération nationale n’a pas répondu à nos multiples sollicitations).

 

La mairie de Tourcoing a été alertée de la situation, a convoqué la fédération pour des explications ; cette dernière a refusé de se déplacer… Et si le promoteur, nouveau propriétaire du terrain, et ses huissiers organisaient des permanences pour permettre aux jardiniers de récolter ce qui peut l’être encore ?

         Les jardiniers de la rue des Martyrs sont sous le coup d'une expulsion. Photo : Thierry THOREL - VDNPQR

Retour sur un dossier sensible

L’association des jardins familiaux de Tourcoing gère la totalité des jardins (environ 1 000 terrains à Tourcoing) pour le compte de la fédération nationale. Il y a une dizaine d’années, un projet de revente du terrain de la rue des Martyrs (à proximité d’Auchan) à un promoteur immobilier a été lancé. La vente devait permettre à la fédération de racheter la ferme du Clinquet, pour y installer de nouveaux jardins et développer un siège avec une ferme pédagogique.

Refus des jardiniers des Martyrs qui créent alors une association dissidente et occupent, de fait, illégalement le terrain. Une première tentative d’expulsion est lancée à leur encontre par l’association occupant historiquement les lieux. Mais changement de cap à Paris à la fédération nationale qui, finalement, ne valide pas l’expulsion et s’oppose au projet du Clinquet. Cependant, un compromis de vente est tout de même signé avec un promoteur immobilier pour plus de 2 millions d’euros… dont le permis de construire arrive à échéance ce 17 septembre.

Aujourd’hui, c’est donc la fédération nationale qui expulse l’association dissidente Les jardiniers de Tourcoing, pour éviter d’avoir à verser de lourdes indemnités, permettant ainsi de lancer le programme immobilier et de récupérer le produit de la vente. L’opération Clinquet est probablement aux oubliettes, mais le dossier certainement pas refermé…

 

 



Sensibilisation aux techniques de la permaculture

Deux rencontres ont eu lieu les 5 et 12 juin, avec une quarantaine de jardiniers sur les techniques du permaculteur. Les sujets abordés ont été les suivants : Les principes de la permaculture

                                                                                                      La connaissance de son sol

                                                                                                      Comment faire son compost

                                                                                                      Les engrais verts et les paillages

 

Nous remercions l’équipe des formateurs pour le partage de leurs connaissances et de leurs expériences.


  EPISODE 5

Activité du jour au potager école des coulons de la ville de Mouvaux: 

 

Comment faire son purin de rhubarbe ou orties pour lutter naturellement contre les pucerons noirs, le ver et la teigne du poireau, la mouche de la carotte ou encore la limace!

Les enfants ont découvert avec Mr PHILIPPE qu'il existe des méthodes naturelles et amusantes pour lutter contre certains parasites et enrichir sa terre !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Sebastien ROGER

VIDEO DU JOUR



EPISODE 4

planter ses plants de tomate en permaculture.

 

 

 

 

VIDEO DU JOUR



EPISODE 3

 

 

Comment se compose une ruche?


Le groupement des apiculteurs du rucher école HALLUIN est venu nous prêter main forte ce jour. 

 Ce groupement fédère des apiculteurs des villes autour de Mouvaux et le rucher,  potager école est une naissance issue de ce groupement permettant l'éveil des petits à la culture respectueuse et à la biodiversité, notamment les abeilles et les pollinisateurs.

 Après une chasse à la limace pour expliquer le rôle de celle-ci et son utilité pour le mycélium et l'enrichissement de l'humus notamment, les enfants ont suivi un cursus d'éveil à la composition de la ruche, dans le but de les emmener prochainement découvrir l'intérieur habité d'une ruche !

 Les enfants ont adoré cet atelier pratique qui leur a permis de mieux comprendre le fonctionnement d'une colonie et la composition des éléments de la ruche....

A bientôt pour de nouvelles aventures ! Sebastien ROGER



 

 

VIDEO

DU JOUR



 EPISODE 2

 

Bonsoir à toutes-tous

 

Belle journée pour les enfants avec un atelier : préparation des buttes (cf. photo), après quoi les enfants ont pu réaliser un repiquage des pieds de tomates fournies par Jean et Philippe, jardiniers experts des Coulons. 

 

L'occasion de comprendre que les plants sont fragiles et méritent un travail minutieux pour les voir se développer !

A la semaine prochaine pour de nouvelles aventures ! Sebastien ROGER

 

 

 

 

 

 

 

 

VIDEO DU JOUR 



EPISODE 1

ECOLE DE JARDINAGE DES COULONS, mercredi 28 avril

 

Profitant de celle belle journée, les apprentis jardiniers ont planté des pommes de terre, une nouvelle génération de jardiniers se forme…Bravo les formateurs.

                     

   

     VIDEO DU JOUR

                       Et le 28 mai ...




             Le 14 avril au terrain Lamartine

 

Plantation d’arbustes fournis par la ville de Tourcoing pour le verdissement de la clôture du terrain. Un grand bravo à Monsieur Trenteseaux pour son travail.


Pendant le nouveau confinement, les terrains de l’association restent ouverts. Pour les soirées sans sortie, voici un lien pour une lecture de réflexion sur les pratiques de maraichage, bonne lecture



Dans « La Brouette », numéro 11, qui est la revue des amis de Tourcoing et du Carillon, un article est consacré aux jardins Ouvriers de Tourcoing. Nous remercions Monsieur Figeac pour son autorisation à la publication sur notre site.

L'article a pour sujet, l’étude de la première partie de l'histoire des Jardins Ouvriers de Tourcoing, entre les années 1896 et 1953. Il a été écrit par Jeanne-Thérèse PIRON et Pierre-Bernard VERCOUTERE, et réalisé en collaboration avec la revue annuelle "La Brouette" et diffusée par les Amis de Tourcoing.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien « La Brouette »

APPEL : Bien des documents se rapportant à la vie des Jardins Ouvriers et Familiaux de Tourcoing, sont restés dans l’oubli. Il y a surement dans des greniers, des bibliothèques et autres « fourbis », des anciennes revues, des photos, des objets et des écrits qui devraient sortir de l’anonymat.

Merci d’avance à tous ceux qui en détiennent encore, pour nous les prêter même, les céder afin d’en tirer profit pour tous ceux qui sont attachés à notre grande Association Tourquennoise.

 

Contactez-nous ! Merci d’avance pour votre contribution.



Chers amis

 

  Par la présente illustration je vous adresse mes vœux pour l’année 2021.

 

 Vœux de bonheur, santé et prospérité pour vous, vos proches et pour tous ceux qui vous sont chers.

 

 Que cette nouvelle année soit porteuse d’espoir  et de solutions dans les difficultés et épreuves que nous affrontons.

 

  Bonne année.

 

 

  Jean Jacques


« Bonne nouvelle ! Nous allons pouvoir retourner aux jardins », annonce, tout heureux, Cédric Vasseur aux propriétaires des parcelles gérées par l’Association de sauvegarde des jardins ouvriers de Marly, dont il est président. Son post Facebook date du 1er avril mais ce n’est pas une blague. Dans une circulaire datée de ce jour-là, le préfet du Nord assimile en effet la récolte des fruits et légumes dans des jardins privés à des achats de première nécessité. Dans « jardins privés », il inclut les jardins familiaux et ouvriers, « des espaces importants dans le Nord et attachés à une histoire et une tradition sociale », indique la circulaire. Depuis, le préfet du Pas-de-Calais a également fait savoir qu’à ses yeux rien ne s’opposait non plus à se rendre dans les jardins partagés. Des maires, comme à Dunkerque ou à Violaines, dans le Pas-de-Calais, les avaient laissés ouverts. D’autres, qui avaient préféré les fermer, comme à Marly ou Wimereux, ont donc pu déclarer leur réouverture !

Les conditions

 

Pour ceux qui ont du mal à s’y retrouver avec l’attestation dérogatoire, le préfet du Nord donne toutes les précisions. Si le jardin se situe au-delà de la zone d’un kilomètre autorisée pour les promenades, il est possible de s’y rendre pour le motif « achats de première nécessité ». Si le jardin se situe dans la zone d’un kilomètre du domicile de la personne, il s’agit alors de la catégorie « déplacements brefs » et on peut y rester une heure maximum. Côté interdictions, les classiques : ne pas se retrouver à plus de 100, éviter tout contact physique, garder une distance de plus d’un mètre et ne pas se regrouper avec d’autres personnes que celles avec qui vous êtes actuellement confinées. Aux Jardins familiaux de Marly, le président, Jean-Luc Erbuin, demande aux jardiniers titulaires de venir seuls. Question distance, « il y a plus de dix mètres entre les parcelles », ça limite les risques, mais les élus du bureau de l’asso se relayent de 9 h à 12 h et de 15 h à 17 h pour vérifier que tout se déroule correctement.



 

              Vidéo aérienne de la section ANOR



La loi 2014-110 du 6 février 2014 appelée loi Labbé prévoit une interdiction de la vente, l’usage et la
détention de tous les produits phytosanitaires de synthèse pour les particuliers depuis le 1er janvier 2019.
Le non-respect des conditions d’utilisation des produits phytosanitaires prévues par la loi est une infraction pénale qui sera passible de 6 mois d’emprisonnement et de 150 000€ d’amende.
Pour plus d'informations :
www.jardiner-autrement.fr


L’association des Jardins Familiaux de Tourcoing  a pour but la location de jardin à ces membres et permet le jardinage en toute convivialité. Des conseils peuvent être donnés par les anciens et par un formateur.

L’association des Jardins Familiaux de Tourcoing  a été crée sous le nom de Société des jardins ouvriers de Tourcoing. Elle a fêté son centenaire en 2003. Si elle a pu maintenir cet « espace naturel «  au cœur de la ville, c’est grâce à la générosité de quelques industriels Tourquennois qui en ont assuré une grande partie du patrimoine foncier par des dons ou par des ventes à prix réduits dans la ligne de pensée de l’Abbé Lemire qui créa la ligue du coin de terre en 1896 et dont on a fêté les 120 ans l’an dernier.

Rattachée à la Fédération des jardins familiaux et collectifs de Paris, l’association des Jardins Familiaux de Tourcoing gère actuellement plus de 1000 parcelles répartis sur 30 sites situés principalement sur Tourcoing. Les sites sont de dimension variables : le plus petit de 5 parcelles et le plus grand de 90 parcelles. Ils représentent à peu près 30 ha soit le quart des espaces verts de la ville de Tourcoing.

 

Les jardiniers élisent leur responsable de site qui siège au conseil d'administration. Nous sommes tous bénévoles.  

 Il reste actuellement une trentaine de terrains libres à la location sur les villes de Mouvaux, Tourcoing et Wattrelos.

Les parcelles pour le jardinage sont louées pour un prix annuel variant de 56 à 71 Euros, et 101 Euros avec ou sans abris.


LES JARDINS ÉPHÉMÈRES LE 13 MAI 2017 CONTOUR DE LA MAIRIE

A partir du lundi 15 mai, venez voter pour votre jardin préféré sur la page du site web de la mairie

 

  • Vu sur Grand lille T.V. : reportage sur les jardins éphémerès 


Un grand bravo à toute l'équipe... Et rendez-vous au jardin botanique